Chute de cheveux, que faire ?

Chute de cheveux
La chute des cheveux, appelée calvitie ou alopécie, est fréquente chez les hommes mais peut aussi toucher les femmes et les enfants. Elle reste souvent modérée et touche souvent les plus âgés à cause de fluctuations hormonales.

- L’alopécie androgénique (calvitie commune) touche les hommes d’un certain âge, sur les tempes et le haut de la tête. Souvent héréditaire, la calvitie serait due à une hypersensibilité à la testostérone. 
- La pelade (alopécie areata), souvent due à une hyperactivité du système immunitaire, se traduit par une chute brutale des cheveux par plaques rondes, ou parfois de poils. 

Quelles sont les autres causes de la chute des cheveux ?

Parmi les autres causes, citons : les brossages trop vigoureux ou l’utilisation de produits chimiques agressifs (de type coloration), une brûlure, une blessure, une infection (teigne, par exemple, affectant surtout les enfants), une grave maladie, une intervention chirurgicale, une chimiothérapie, un effet secondaire de médicament, voire une dépression, des troubles anxieux ou encore un régime trop restrictif.

Les signes et symptômes qui doivent vous alerter sur la chute de cheveux

-  Front qui se dégarnit, de même que tempes et sommet du crâne.
-  Chute de cheveux par plaques (pelade), réparties sur tout le cuir chevelu ou sur une moitié du crâne.
-  Éclaircissement du cuir chevelu.
-  Démangeaison et inflammation du cuir chevelu.

Quelques conseils pour prévenir la chute des cheveux

Pour prévenir la chute des cheveux, suivez ces conseils :
  Évitez les brossages vigoureux, qui tirent à multiples reprises sur les follicules pileux, entraînant une alopécie de traction.
  Évitez les usages répétés et excessifs de colorations.
•  Traitez les infections du cuir chevelu le plus tôt possible.
•  Ayez un régime équilibré riche en vitamines, pour des cheveux en bonne santé.

Le rôle de l’alimentation et de l’hygiène de vie dans la chute de cheveux

Ayez un régime équilibré, riche en fibres et pauvre en graisses saturées, source de vitamines et minéraux pour la santé de votre cuir chevelu.  Les aliments riches en fer et en zinc n’améliorent pas forcément la pousse des cheveux, mais une carence favorise leur chute. Mangez poisson, fruits de mer, viande et volaille maigres, légumineuses, tofu, fruits secs oléagineux, graines, céréales complètes et légumes verts à feuilles.

Pour limiter certaines affections entraînant une chute des cheveux, entretenez votre santé et restez aussi actif que possible, grâce à un exercice physique régulier.

Cheveux : les aliments bénéfiques et les aliments néfastes

Privilégiez :

- Les fruits et les légumes :  au moins 2 à 3 portions de fruits et 3 portions de légumes colorés par jour.
- Les fruits secs, les graines et les céréales : pain et céréales complets, riz brun, blé concassé, orge et avoine.
- Les légumes secs : lentilles, pois chiches, haricots secs…
- Les laitages allégés : lait, yaourts, fromages.
- La viande maigre, la volaille, les fruits de mer, les œufs, le tofu.
- Les boissons, notamment l’eau.

Eviter :

- Les en-cas peu nutritifs : gâteaux, chips, sucreries…
- Les céréales raffinées pauvres en fibres : pain blanc, céréales de petit-déjeuner pauvres en fibres, riz blanc.
- Les viandes grasses et industrielles.
- L’alcool, le café, le thé et autres boissons caféinées.

Comment traiter la chute des cheveux ?

Une chute de cheveux est parfois temporaire et les cheveux repoussent alors d’eux-mêmes. Sinon, un traitement s’impose : il dépend de la cause de la perte de cheveux. 

- L’alopécie androgénique (calvitie commune) se traite à l’aide de lotions topiques de type Minoxidil ou de médicaments comme la Finastéride, qui stimulent la repousse. En cas de perte importante, on peut recourir aux implants, à une réduction tonsurale ou à des moyens cosmétiques, une perruque ou un postiche. 
- La pelade se traite par injections de cortisone dans le cuir chevelu ou par l’association de crèmes topiques et de lotions capillaires. 
- Si la cause est infectieuse, par exemple en cas de teigne, des antifongiques ou des antibiotiques sont prescrits. 
- En cas de troubles anxieux, la relaxation et, parfois, certains médicaments peuvent être utiles.

Qu’en est-il des traitements contre la chute de cheveux ?

Il existe une multitude de traitements non médicaux contre la chute de cheveux : vitamines, acides aminés soufrés, cysteïne, méthionine, vitamine B, zinc, lotions et toniques divers. Il est toutefois préférable de s’adresser à un médecin spécialiste, un dermatologue ou un chirurgien esthétique.

Peut-on remédier à la chute de cheveux ?

La plupart du temps, la chute des cheveux est modérée et plutôt progressive. Souvent, elle se stabilise et n’atteint pas la calvitie. Toutefois, elle peut s’avérer préoccupante si elle est précoce, importante ou si elle touche une personne jeune. 
Parfois, comme c’est le cas pour la calvitie commune, une repousse complète est impossible, et la personne concernée devra accepter l’idée que ce phénomène fait partie du processus normal de vieillissement.


© MMIX International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20040

Voir aussi : www.dermatonet.com

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.