Troubles digestifs : prévention et traitements

éviter les problèmes digestifs
Les problèmes de digestion sont souvent dus à une alimentation inadaptée qui n’apporte pas assez de fibres ou trop riche en sucres et en graisses. Quand la cause des problèmes de digestion n’est pas identifiée, on parle de troubles fonctionnels. Certaines personnes y sont plus sujettes que d’autres, notamment celles qui sont très anxieuses. 

Comment diagnostique-t-on un problème digestif  ?

Le médecin réussit parfois à établir le diagnostic d’un problème digestif en se fondant sur les indications fournies par le patient et les résultats de son examen clinique. 

Selon les symptômes, de plus amples investigations peuvent être nécessaires : radiographie, analyse sanguine, scanner ou IRM de l’abdomen, endoscopie qui est l’observation du tube gastro-intestinal grâce à un tuyau flexible inséré par la bouche ou l’anus, transit baryté, examen et mise en culture des selles. Dans près de la moitié des cas, on ne peut pas déterminer la cause avec précision. 

Les problèmes médicaux à l’origine des problèmes de digestion

En cas de problème médical, la cause d’une mauvaise digestion est à chercher dans une maladie ou un trouble affectant l’un des organes de la digestion : estomac, intestin grêle ou gros intestin, pancréas, foie ou vésicule biliaire qui sécrètent des substances indispensables à cette fonction. L’ablation d’une partie du système digestif entraîne aussi des problèmes de digestion. 

Les traitements pour soigner les problèmes de digestion

Tout dépend de la cause : antibiotiques contre lulcère de l’estomac, intervention chirurgicale en cas de calculs biliaires, modification du régime alimentaire avec plus de fibres, moins de sucres et de graisses ou éviction de certains aliments directement incriminés. 

Certains médicaments anti-nauséeux, anti-flatulences ou anti-constipation ne traitent pas l’origine du mal, mais apaisent les symptômes.  Toutefois, mieux vaut les utiliser sur de courtes périodes et sur prescription médicale. 

Des corticostéroïdes peuvent être utilisés contre certains types d’inflammation du côlon. Les médecines alternatives du type médecine chinoise, phytothérapie ou acupuncture apportent parfois un mieux, surtout lorsque la médecine conventionnelle est restée inefficace. 

Le rôle de l’alimentation et de l’hygiène de vie dans les problèmes digestifs

L’alimentation et l’hygiène de vie tiennent une place importante dans les problèmes digestifs. L’état du patient se trouve généralement amélioré par l’arrêt du tabac, une diminution de la consommation d’alcool et une meilleure alimentation avec plus de fruits, de légumes et de céréales, moins de plats gras, à emporter ou cuisinés.

Il convient parfois d’éliminer certains aliments, comme ceux contenant du gluten pour les patients atteints de maladie cœliaque. 

L’activité physique est aussi bénéfique, par exemple en cas de syndrome du côlon irritable.

Changer son hygiène de vie pour mieux digérer

Il est possible d’éviter de nombreux problèmes de digestion comme la dyspepsie grâce à ces quelques mesures simples.

Favorisez :
•  Les fruits et les légumes, sauf les légumes fermenticides.
  Le pain et les céréales riches en fibres.
  Le thé à la menthe ou au gingembre pour soulager les maux d’estomac et réduire flatulences et ballonnements.
  Les yaourts riches en bactéries bénéfiques, les fameux probiotiques.

Evitez :
  Les aliments gras et épicés, souvent difficiles à digérer.
  Les légumes fermenticides : légumes secs et crucifères, dont la digestion produit des gaz.
  Les aliments très gras : viandes grasses, plats frits, pâtisseries, plats préparés.
  Les aliments épicés : piment, oignon, ail, curry.
  Les boissons gazeuses, la caféine
  Les édulcorants artificiels.
  Les aliments contenant du lactose ou du fructose en cas de ballonnements, gaz ou diarrhée.
  L'abus d’alcool et le tabac.

Dans tous les cas :
  Faites des repas légers et bien répartis sur la journée.
•  Mangez dans le calme et en prenant votre temps.
•  Marchez le plus possible et ayez une activité physique régulière.


© MMVIII International Masters Publishers AB
C’EST BON POUR VOUS ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20009


 
Suzanne, 36 ans
Témoignage Suzanne, 36 ans

Depuis des années, Suzanne souffrait de constipation, de crampes abdominales et de ballonnements transitoires. Elle se soignait seule, prenant laxatifs et antidouleurs, mais se décida finalement à en parler  à son généraliste. Celui-ci prescrivit une endoscopie, une prise de sang et une échographie abdominale qui ne révélèrent rien d'anormal.
Le médecin diagnostiqua un syndrome du côlon irritable (SCI). Il lui prescrivit un régime riche en fibres, avec beaucoup de fruits et de légumes, et peu de viande et de graisses saturées. Il lui conseilla aussi de faire de l'exercice et de boire beaucoup d'eau. Deux semaines suffirent à améliorer les symptômes et, au bout d'un mois, Suzanne put arrêter antidouleurs et laxatifs. 

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.