La vitamine B1 contre le stress et la fatigue

Alimentation riche en vitamine B1 comme les asperges

Les bienfaits de la vitamine B1 ont été découverts en même temps que le béribéri, une maladie du système nerveux : le riz complet permetttait de guérir le béribéri, parce qu'il était riche en vitamine B1.  

La vitamine B1, appelée aussi thiamine, est un élément soluble dans l’eau que l’organisme ne peut stocker : il doit la puiser dans l’alimentation. Il est donc indispensable de consommer de la vitamine B1 tous les jours.

Quels sont les bienfaits de la vitamine B1 ?

- La vitamine B1 joue un rôle vital dans le métabolisme des glucides et des protéines. Elle conditionne aussi le bon fonctionnement du système nerveux, contribuant au développement de la gaine de myéline, l’étui graisseux qui entoure les nerfs. Des carences peuvent endommager ces gaines, causant des douleurs et des sensations de picotement.
- La vitamine B1 participe à la production d’acétylcholine, un neurotransmetteur qui relaie les messages entre les nerfs et les muscles.

Les sources de vitamine B1 

Sources naturelles :
La vitamine B1 est présente en toutes petites quantités dans les asperges, le thon, les petits pois, les haricots verts, les aubergines, les tomates, les épinards, les champignons, les graines de tournesol, le germe de blé et les choux de Bruxelles.

Aliments enrichis :
Certains aliments, comme les céréales du petit-déjeuner ou certains produits diététiques, sont enrichis en vitamine B1. Mais aucune obligation d’enrichissement en ce nutriment n’est prévue par la législation française. C’est en revanche le cas dans quelques pays, afin de réduire l’incidence du syndrome de Wernicke-Korsakoff.

L’apport nutritionnel conseillé en vitamines B1 par tranche d’âge

ÂGE                                         ANC
1-3 ans                                     0,4 mg
4-6 ans                                    0,6 mg
7-9 ans                                     0,8 mg
10-12 ans                                     1 mg
Filles/femmes                          1,1 mg 
13 ans et +
Garçons/hommes                   1,3 mg 
13 ans et+
Personnes âgées                     1,2 mg 
de + de 75 ans
Femmes enceintes                  1,8 mg 
et allaitantes
 

Que faire pour consommer plus de vitamine B1 ?

Quelques petits changements dans votre alimentation suffisent :
  Prenez des céréales de petit déjeuner enrichies en vitamine B1 ou des flocons d’avoine.
  Consommez chaque jour 2 tranches de pain complet, en guise de sandwich ou d’en-cas.
  Dégustez 1 œuf poché accompagné d'1 tomate sur 1 toast de pain complet.
•  Enrichissez votre salade ou votre sandwich du déjeuner de thon en boîte.
  Consommez de temps en temps 1 petite poignée de graines de tournesol.
  Mangez des haricots verts ou petits pois au dîner.
•  Ajoutez de l’aubergine à vos lasagnes ou vos plats de légumes. 

Les aliments qui contiennent de la vitamine B1
 

La vitamine B1 est très fragile à la chaleur ou au froid

Une cuisson trop prolongée ou un milieu alcalin détruisent facilement la vitamine B1 lors de la préparation des aliments. 
Le traitement et le réchauffement des graines peuvent aussi entraîner la perte de plus de la moitié de leur teneur en vitamine B1. Une longue réfrigération peut aussi détruire, la vitamine B1, tout comme l’action des sulfites et des nitrites.

Existe-t-il un risque de surdosage en vitamine B1 ?

Il n’existe pas de limite pour la consommation de vitamine B1, des doses même très élevées n’entraînant aucune toxicité. Les quantités présentes dans les aliments sont sans danger.

Que se passe-t-il en cas de carence en vitamine B1 ?

Les carences en vitamine B1 favorisent le développement du béribéri, qui se manifeste par l’anorexie, la perte de poids, l’apathie, la perte de la mémoire à court terme, la confusion, l’irritabilité, la neuropathie périphérique et la faiblesse des muscles.
Il existe deux types de béribéris : la forme humide et la forme sèche. La première provoque des œdèmes, le gonflement et le mauvais fonctionnement du cœur, tandis que la seconde se caractérise par une très grande déperdition de masse musculaire.

La vitamine B1 à l'étude pour les malades du cœur 

Les problèmes cardiaques causés par le béribéri humide s’améliorent nettement avec la prise de compléments en vitamine B1, mais on ne sait pas si cela est bénéfique aux autres maladies cardio-vasculaires.
De nombreux experts imputent aux diurétiques prescrits aux malades du cœur l’élimination accrue de la thiamine par le biais des urines, ce qui signifie que la prise de compléments serait bénéfique aux patients.

Qu’est-ce que le syndrome de Wernicke-Korsakoff ?

Il s’agit d’une carence en vitamine B1 survenant chez les alcooliques. L’abus d’alcool compromet l’absorption de la vitamine B1 tout en favorisant son élimination par l’organisme. Les symptômes sont l’ataxie, une démarche hésitante, des troubles mentaux et une vision double. Ils se manifestent de façon assez soudaine.

Quel est l’impact de la vitamine B1 sur la maladie d’Alzheimer ?

L’observation des symptômes résultant des carences en vitamine B1 et l’étude de son action sur le cerveau ont permis de subodorer ses bienfaits dans le traitement de la maladie d’Alzheimer. Mais les études menées en ce sens ne sont pas encore concluantes.

© MMIX International Masters Publishers AB.
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20060