Le journal de bord alimentaire, votre meilleur allié minceur

tenir un journal de bord alimentaire
Le journal de bord alimentaire sert à consigner tous les aliments et boissons consommés dans la journée. Il vous révèle le nombre de calories consommées par jour, les raisons pour lesquelles vous mangez, d’éventuelles intolérances alimentaires et vous aide à évaluer ce que vous mangez. 

Le journal de bord alimentaire : indispensable pour suivre un régime

Un journal de bord est d’abord utile aux personnes qui cherchent à maigrir, dans la mesure où il leur permet d’identifier les corrections à apporter à leur régime

Le journal de bord alimentaire aide à repérer ses habitudes alimentaires pour modifier son régime et se fixer des objectifs clairs. Il facilite les rétrospectives et permet de pointer les changements intervenus au fil du temps, ce qui peut être motivant. 

Pour être lisible, un journal de bord doit être tenu au moins 3 ou 4 jours

Le journal de bord alimentaire aide à contrôler son poids 

Tenir un journal de bord alimentaire incite à mieux équilibrer son alimentation car en notant ce que l’on mange, il est plus facile de modifier son comportement. C’est l’une des manières les plus efficaces de contrôler son poids.

Les études montrent que les personnes qui tiennent un journal de bord alimentaire ont davantage de chances que les autres de perdre du poids et de ne pas reprendre les kilos perdus à long terme.

Le journal de bord alimentaire pour repérer les allergies, intolérances et troubles digestifs

Le journal de bord alimentaire permet d’identifier d’éventuels problèmes alimentaires comme des allergies, des intolérances ou des troubles digestifs  de type reflux, colite ou syndrome du côlon irritable. 

Il convient d’y noter tous les symptômes dont vous faites l’expérience après les repas, comme les aigreurs ou ballonnements. Vous pourrez ainsi mieux identifier les aliments à exclure de votre régime. Cependant, avant de prendre de telles mesures, consultez un médecin ou un diététicien, qui vous conseillera pour éviter toute carence.

Le journal de bord alimentaire peut conduire à un régime d’éviction

Un régime d’éviction permet d’identifier le ou les aliments provoquant une allergie ou une intolérance alimentaire. Il doit être effectué sous la stricte surveillance d’un allergologue. Il consiste à exclure les aliments un par un, pendant 5 à 10 jours, jusqu’à ce qu’on constate la disparition des troubles. Après ce laps de temps, la consommation de l’aliment testé est progressivement reprise pour étudier les effets qui s’ensuivent. Consigner dans un journal de bord les aliments consommés et les symptômes aide à déterminer les éléments à exclure définitivement. 

Comment tenir un journal de bord alimentaire?

Voici quelques conseils simples qui vous aideront à bien tenir votre journal de bord alimentaire :

Ce qu’il faut faire :
-  Notez tout ce que vous mangez et buvez, y compris vos petits grignotages.
-  Soyez précis et notez les quantités de nourriture que vous consommez. Les portions comptent, puisqu’elles déterminent le nombre de calories que vous absorbez. 
-  Mentionnez les petits plus, tels le ketchup, la vinaigrette ou la mayonnaise.
-  Consignez la quantité d’eau que vous buvez chaque jour.

Ce qu’il ne faut pas faire :

-  Se fier à sa mémoire pour consigner son alimentation du jour en fin de journée.
-  Changer vos habitudes alimentaires parce que vous notez ce que vous mangez.
-  Ignorer la sensation de faim.
-  Omettre de noter vos excès.

Quelles autres informations faut-il consigner dans le journal de bord ?

Le fait de consigner ce que vous mangez, le nom des personnes avec lesquelles vous prenez votre repas, ainsi que votre humeur avant et après vous permettra de comprendre les raisons pour lesquelles vous mangez. Ces informations vous aideront à changer vos mauvaises habitudes alimentaires.

JOURNAL DE BORD ALIMENTAIRE TYPE

Comment noter l’échelle de la faim sur 10 points ?

Souvent, ce n’est pas la faim qui nous incite à manger. Nous mangeons par ennui, sous le coup du stress, pour le plaisir ou même par habitude. 

Une bonne manière de revenir à de saines pratiques alimentaires est de consigner votre sensation de faim avant et après vous être nourri, sur une échelle de 1 à 10. Cela vous indiquera si vous mangez pour une mauvaise raison ou parce que vous avez réellement faim, et si vous mangez trop ou pas assez.


1    Affamé – concentration impossible.
2    Extrême faim – irritable.
3    Très faim.
4    Faim – prêt à manger. Il convient de s’alimenter à ce stade.
5    Début de satiété - Ralentissez.
6    Satiété - Arrêtez de manger.
7    Le stade de la satisfaction est dépassé.
8    Premiers maux d’estomac.
9    Suralimentation et sentiment d’inconfort.
10   Vous êtes incapable de manger davantage.


© MMIX International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20054

 

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.