Quels sont les effets bénéfiques de l’ail ?

L'ail un atout santé
Véritable pilier du régime méditerranéen, l'ail favoriserait la santé cardio-vasculaire et une bonne circulation du sang. Il réduirait également le taux de cholestérol sanguin. Les composés soufrés de l’ail freineraient le développement de certains cancers et auraient des propriétés antimicrobiennes, antifongiques et antiseptiques pour combattre les infections. La vitamine C de l’ail a aussi un effet tonifiant sur le système immunitaire.

Quels sont les composants minéraux et antioxydants de l’ail ?

L’ail est riche en composés soufrés tonifiants, dont l’alliine qui lui donne son odeur et son goût. L’ail contient aussi du potassium, de la vitamine C, du fer, du manganèse et des fibres. Il possède des propriétés antioxydantes.

L’ail peut aider à réguler le système sanguin 

Selon certaines recherches, une consommation régulière d’ail diminuerait le taux de mauvais cholestérol (LDL) dans le sang. Bon pour la circulation sanguine, l’ail aiderait à prévenir la formation de caillots sanguins et protégerait donc contre l’athérosclérose, les maladies du cœur et les accidents vasculaires cérébraux.  L’ail pourrait également faire baisser la tension artérielle.

Que montrent les études sur le rôle anticancéreux de l’ail ?

Des études indiquent que certains de ses composés soufrés pourraient prévenir le développement des cancers de l’estomac, de la prostate et du côlon.

Ce qu’il faut savoir sur l’ail

 Vous le trouverez toute l’année : frais, surgelé ou déshydraté.

 N’achetez pas d’ail flétri, racorni ou germé.

 L’ail frais est le plus parfumé (sauf l’ail nouveau, qui lui est très doux).

 Réservez-le dans un endroit sec et à l’abri de la lumière. Supprimez toute gousse gâtée.

 Ôtez le germe de l’ail pour toutes les préparations où il est servi cru.

 L’ail pelé libère une enzyme (l’alliinase) qui active ses composés soufrés. Optimisez ce processus en attendant 15 min avant de l’utiliser.

Cuisiner l’ail en 5 recettes express 

1. Ail confit
Pelez des gousses d’ail, coupez-les en deux et dégermez-les. Blanchissez-les 1 min à l’eau bouillante, puis faites-les macérer au moins 2 semaines dans un bocal d’huile d’olive agrémentée d’herbes, à l’abri de la lumière.

2. Viandes rôties
Piquez vos viandes destinées à être rôties (agneau, volaille, voire bœuf) d’éclats d’ail dégermé. Entourez-les de même de gousses « en chemise » (non pelées) avant de les enfourner.

3. Houmous relevé
Rincez sous l’eau chaude une boîte de pois chiches, pincez-les pour les peler. Mixez-les avec 2 gousses d’ail, 3 cuillère à soupe de tahina (ou d’huile de sésame), 2 cuillères à soupe d’huile d’olive et un filet de jus de citron. Servez avec du pain pita.

4. Poivrons marinés
Pelez des poivrons à l’économe, puis coupez-les en lanières. Faites-les macérer deux jours dans de l’huile d’olive, avec 2 ou 3 gousses d'ail émincées et un peu de thym.

5. Purée à l’ail
Faites blanchir 8 gousses d’ail à l’eau bouillante, en changeant l’eau trois fois. Écrasez-les à la fourchette, puis incorporez-les à une purée de pommes de terre maison.

Combien consommer d’ail pour profiter de ses vertus ?

Les recherches indiquent qu’il faudrait consommer des quantités assez importantes d’ail, entre 7 et 28 gousses par jour pour en tirer tous les bénéfices. Les niveaux de composés soufrés actifs varient selon les différentes sortes d’ail, et, pour ces études, des préparations standardisées sont donc utilisées. Il est impossible de consommer autant d’ail frais, mais des compléments sous la forme de capsules d’ail en poudre ou d’huile à l’ail peuvent être utilisés. En outre, l’ail est également bénéfique en petites quantités, et l’Organisation mondiale de la santé recommande de consommer une gousse d’ail par jour.

Quels sont les inconvénients de l’ail ?

La rumeur court que l’ail serait indigeste. La consommation de grosses quantités d’ail cru peut entraîner une mauvaise haleine, des brûlures d’estomac et des désordres intestinaux. Mais l’ail est en général très bien toléré. Il peut toutefois interférer avec des anticoagulants, comme la Warfarine®  et le paracétamol. Il est donc recommandé de consulter un médecin avant de prendre un supplément à base d’ail.

Le parfum de l’ail… mais pas trop

L’ail apporte sa saveur à de très nombreux plats ; assurez-vous simplement que tous vos convives l’apprécient… Pour profiter de son parfum sans excès, il suffit de planter une fourchette dans une gousse d’ail et de la frotter contre les parois du plat à gratin ou du saladier… ou même de la poêle, avant d’y faire sauter des légumes.

Apprendre à aimer l’ail… une histoire d’habitude

Apprenez à votre famille à apprécier l’ail en en glissant régulièrement une gousse dans vos poêlées, bouillons ou ragoûts, ainsi que dans vos salades ou sur des croûtons…

© MMVIII International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20006

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.