Le Millepertuis, antidépresseur naturel

Le millepertuis, stimulant, apéritif, astringent, diurétique et fébrifuge, possède un fort pouvoir antiseptique, anti-inflammatoire,
antibiotique et antiviral. Revers de la médaille, le millepertuis peut être dangereux pris en excès, provoquant des réactions allergiques à la lumière ou des malaises. Il ne faut donc jamais dépasser les doses.

Après avoir été quasiment retiré du marché des plantes médicinales, le millepertuis a fait son grand retour avec une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), c’est-à-dire que ses petites gélules sont désormais considérées comme des médicaments même si elles ne sont pas remboursées.
 
En infusion
  15 à 20 grammes de sommités fleuries pour 1 litre d’eau. Ne dépassez pas 3 tasses par jour. Pour les enfants, diluez en fonction du poids.
 
 
En gélules
  1 à 2 (selon les dosages et les indications portées sur la notice ou l’emballage par le fabricant) avant chaque repas avec un grand verre d’eau.
 

 Recette de l’huile de Millepertuis (ou huile de la Saint- Jean)

Contre les douleurs rhumatismales, les plaies et les brûlures superficielles, cette préparation (ou d’autres comparables avec association d’aloès, de camomille ou de calendula) est fabriquée de façon artisanale ou industrielle par de nombreux laboratoires :

Laissez macérer 500 grammes de sommités fleuries fraîches dans 1 litre d’huile d’olive extra-vierge, première pression à froid, additionné d’½ litre de vin blanc durant 5 jours.

Ensuite, chauffez jusqu’à évaporation du vin. Conservez dans un flacon de verre bouché.
 
  • Pour en savoir plus sur le millepertuis (Hypericum perforatum)

    L’hypericum, herbe de la Saint-Jean ou millepertuis, peut atteindre 1 mètre de haut. Les fleurs ont 5 pétales jaune vif et de grandes étamines. Les feuilles ont la particularité de présenter des petites vésicules rougeâtres transparentes, d’où
    le mot « millepertuis » qui signifie mille ouvertures. Le millepertuis est donc facilement reconnaissable d’autant que son odeur, un peu forte, est très particulière. Prolifique, il pousse au soleil et préfère un sol drainé : chemins, jardins, prairies, clairières.

    Sauvage ou cultivé
    Le millepertuis utilisé depuis toujours en médecine populaire est le millepertuis sauvage. Aujourd’hui, la plante a été acclimatée et pousse dans les jardins. Celle-ci recèle les mêmes propriétés, aux effets cependant moindres.

    En homéopathie
    Hypericum perforatum (nom latin du millepertuis) est conseillé dans les traumatismes des terminaisons nerveuses, les douleurs qui remontent à partir d’une plaie.

    © 2015 Leduc.s Éditions - Les plantes qui guérissent, Sophie Lacoste

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.