Insomnies : et si vous consommiez trop de caféine ?

La caféine
La caféine agit sur le système nerveux central, stimulant l’éveil et donnant un sentiment de bien-être. On la trouve dans le café, le thé, le cacao, le chocolat, les sodas au cola, les boissons énergétiques et certains produits plus ou moins dopants. 

Qu’est-ce que la caféine ?

La caféine est un alcaloïde présent à l’état naturel dans les feuilles et les graines de nombreuses plantes, notamment le caféier, le théier et le cacaoyer. Dans sa forme naturelle, la caféine est amère, mais de nombreux produits qui en renferment compensent cette amertume par l’adjonction de sucre. Le corps ne stocke pas la caféine, dont les effets se ressentent cependant jusqu’à six heures après son absorption.

Quelle quantité de caféine peut-on en consommer ?

La quantité raisonnable de caféine par jour est fixée à 300 mg environ. Les individus en prenant moins de 200 mg sont considérés comme des petits consommateurs. Les gros consommateurs en ingèrent souvent plus de 400 mg, seuil au-delà duquel divers symptômes peuvent se manifester, traduisant un excès de caféine : troubles du sommeil, anxiété, irritabilité, maux d’estomac, crampes musculaires ou maux de tête.

Grossesse et caféine sont-ils compatibles ?

Les femmes enceintes doivent limiter leur consommation de caféine. Cette substance stimulante augmente la tension artérielle et le rythme cardiaque ; elle peut aussi traverser le placenta et nuire au fœtus, provoquer des naissances prématurées ou favoriser les fausses couches. 

La future maman doit se contenter d’un seul aliment ou d’une seule boisson contenant de la caféine par jour.

La quantité de caféine à ne pas dépasser

Les boissons énergétiques ne sont pas des breuvages anodins. Certaines sont additionnées de vitamines du groupe B, de caféine ou de guarana, qui contient de la caféine. 
La consommation de tels produits doit donc être contrôlée. N’en prenez pas plus de 1 ou 2 petites bouteilles par jour. Vérifiez toujours sur l’étiquette la teneur en caféine, qui peut varier d’un produit à l’autre. Choisissez des sodas décaféinés et sans sucre ou, mieux encore, évitez d’en boire.

Teneur en caféine de divers produits

Le café est la source la plus concentrée de caféine.

Quand doit-on se limiter en caféine ?

La tolérance à la caféine varie d’un individu à un autre : certains ressentent ses effets secondaires même avec de faibles doses. D’une façon générale, ne dépassez pas 4 tasses de café par jour.

Les effets de la caféine à court terme 

Une consommation quotidienne faible à modérée ne semble pas présenter de risques particuliers. En tant que stimulant, la caféine éveille les sens, mais peut aussi causer une certaine irritabilité et des troubles du sommeil. Elle a également un effet diurétique et augmente la température corporelle.

Les effets de la caféine à long terme

La caféine augmente la tension artérielle et le rythme cardiaque, ce qui peut, à long terme, entraîner des problèmes cardio-vasculaires, comme l’infarctus et l’arythmie cardiaque. Les personnes souffrant d’hypertension artérielle ou de troubles cardiaques y sont plus sensibles, de même que les personnes âgées. 
La caféine empêche aussi la bonne absorption de certains minéraux, comme le fer et le zinc, et accélère la déperdition du calcium. Les insomnies que la caféine occasionne affectent la capacité de travail des individus.

Peut-on souffrir du sevrage de caféine ?

L’addiction au café est un phénomène réel, même à partir d’un seul produit contenant de la caféine par jour. 
Les symptômes du sevrage, qui se manifestent généralement au bout de deux ou trois jours d’abstention, incluent maux de tête, coups de fatigue ou mauvaise humeur, accès de déprime, difficultés à se concentrer, ainsi que nausées et raideurs musculaires évoquant un état grippal.

Comment se déshabituer de la caféine ?

Voici quelques conseils pour réduire sa consommation quotidienne de caféine.

  Procédez progressivement. Si vous avez l’habitude de vous servir des grandes tasses de café, prenez-en des plus petites. Remplacez une partie du café normal par du décaféiné ou alternez avec du thé noir ou vert et des tisanes.
  Boire trop de café est mauvais, mais les comportements qui accompagnent ce rituel sont aussi dommageables. Si vous fumez une cigarette ou mangez une douceur au moment du café, corrigez ces habitudes avant de diminuer votre consommation de café.
  Réduisez votre consommation de chocolat. Le chocolat noir contient davantage de caféine que le chocolat au lait, même s’il renferme aussi davantage d’antioxydants bénéfiques.
  Buvez de l’eau, du jus de fruits, du thé vert ou des tisanes à la place des boissons excitantes. 
  Privilégiez les en-cas sains, tels les fruits secs et les yaourts allégés, plus énergétiques.
  Reposez-vous et faites des repas légers, mais fréquents, pour vous maintenir en forme.
  Soyez positif car les symptômes de sevrage ne durent pas plus de dix jours, et persévérez dans votre entreprise.


© MMIX International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20023

 

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.