Carence en vitamine B1 : n’attendez pas le Béribéri

Carence en vitamine B1
La vitamine B1 ou thiamine est essentielle à la transformation du glucose en énergie. Elle participe à la fabrication des globules rouges et à l’entretien des tissus musculaires. 

Un régime équilibré en fournit suffisamment, mais une carence peut survenir en cas de mauvaise alimentation, par exemple dans les contrées où le riz blanc constitue l’aliment de base. Dans les pays occidentaux, cette carence est généralement due à un trouble de l’absorption suite à une maladie intestinale, au VIH, à l’alcoolisme, l’anorexie ou suite un régime très déséquilibré.

Dans quels aliments trouve-t-on de la vitamine B1 ?

L’organisme ne pouvant pas stocker beaucoup de vitamine B1, l’alimentation doit en apporter régulièrement. On la trouve dans plusieurs types d’aliments du type viande, fruits secs oléagineux ou légumes, ainsi que dans des produits enrichis : céréales, pain, extrait de levure et certaines boissons énergétiques.

Quels sont les symptômes d’une carence en vitamine B1 ?

Les symptômes d’une carence en vitamine B1 sont assez diffus et peuvent inclure dépression, troubles de l’humeur, maux de tête, léthargie, fatigue et faiblesse. Dans les cas sévères, une carence en vitamine B1 peut provoquer le béribéri, une maladie qui affecte les systèmes cardio-vasculaire, musculaire, gastro-intestinal et nerveux. 

Les alcooliques chroniques peuvent développer une carence en thiamine à l’origine des syndromes de Wernicke et de Korsakoff, des maladies rares qui se caractérisent par une confusion mentale et une paralysie nerveuse.

Résumé des symptômes du manque de vitamine B1 :
-  Perte de poids
-  Gonflement des tissus
-  Symptômes neurologiques : confusion, oublis, problèmes de concentration
-  Problèmes cardiaques : rythme irrégulier, insuffisance cardiaque…
-  Lésions nerveuses dans les membres, engourdissement, paralysie, douleur
-  Troubles neurologiques, sensitifs et moteurs
Dépression, troubles de l’humeur
-  Maux de tête
-  Léthargie, fatigue
-  Faiblesse
-  Troubles de la mémoire et de la concentration

Comment diagnostique-t-on le manque de vitamine B1 ?

Le diagnostic n’est pas aisé, car les symptômes peuvent traduire de nombreuses autres affections. Le médecin suspectera cette carence chez les patients alcooliques ou ayant une mauvaise alimentation, par exemple les personnes défavorisées ou âgées, surtout si elles sont en situation de perte d’autonomie. 

Une carence en vitamine B1 survient aussi chez les drogués ou les personnes en restriction alimentaire volontaire, qui souffrent d’anorexie. 

Une analyse sanguine permet généralement de confirmer si le taux de vitamine B1 dans le sang est faible.

Comment se traite la carence de vitamine B1 ?

Le traitement consiste à administrer de la vitamine B1. En cas de béribéri, de syndrome de Wernicke ou de Korsakoff, la prise doit être immédiate, sous forme d’injection dans les cas sévères. Toute personne hospitalisée soupçonnée d’alcoolisme doit recevoir de la vitamine B1 afin d’éviter ces syndromes. 

La réponse au traitement est souvent rapide, la plupart des patients récupérant en quelques jours. Il convient ensuite de poursuivre la prise de vitamine B1 sous forme de comprimés ou par une alimentation qui en fournit suffisamment.

Des mesures simples pour prévenir la carence en vitamine B1

Il est possible d’éviter la carence en vitamine B1 par quelques mesures simples.
  N’abusez pas de l’alcool.
  Ayez une alimentation saine, équilibrée et diversifiée.
  Mangez beaucoup de céréales complètes, de légumes secs, de fruits secs oléagineux et de porc.
  Consommez des produits enrichis en vitamine B1, farine…

Des astuces pour consommer des vitamines B1 toute la journée

  Débutez la journée par un bol de céréales complètes ou de flocons d’avoine.
  Privilégiez le riz brun ou les pâtes complètes.
•  Choisissez du pain ou des biscottes au blé complet.
  Agrémentez vos pâtisseries de flocons d’avoine, de son et de germe de blé.
•  En guise d’en-cas, prenez des fruits secs et des graines ou ajoutez-les à vos céréales, yaourts, salades et sautés.
•  Consommez plus de porc.
  Buvez 1 tasse de Milo ou d’Ovomaltine chaud avant de vous coucher.
  Évitez de trop cuire les aliments, car la vitamine B1 résiste mal à la chaleur.

Quelle nourriture privilégier pour éviter le manque de vitamine B1 ?

Avec une bonne hygiène de vie et un régime équilibré, le risque de développer une carence en vitamine B1 est extrêmement faible. Limitez votre consommation d’alcool et mangez beaucoup d’aliments qui en sont bien pourvus : 
  Le pain et les céréales complets, le son et le germe de blé, le riz brun et l’avoine.
•  Certains légumes : asperges, épinards, champignons, pois.
  La levure et l’extrait de levure.
  Les abats, tels que le foie et les rognons.
  Tous les morceaux de porc.
  Les fruits secs oléagineux, notamment noix du Brésil, cacahuètes et pistaches, les graines de sésame et de tournesol.
  Certaines boissons énergétiques du type Milo ou Ovomaltine.

Quels aliments éviter si vous manquez de vitamine B1 

Excepté l’alcool, il n’y a pas d’aliment à éviter en cas de carence en vitamine B1. 
Il est conseillé de conserver un régime équilibré, incluant tous les groupes d’aliments.


© MMIX International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20065
Jean-Claude, 68 ans
Témoignage Jean-Claude, 68 ans

Depuis la mort de sa femme deux ans plus tôt, Jean-Claude ne s'occupait pas beaucoup de lui. N'ayant pas l'habitude de cuisiner, il ne mangeait pas sainement et sautait parfois des repas. Il avait perdu du poids et s'était mis à boire. Sa fille, inquiète pour sa santé, prit rendez-vous pour lui chez son généraliste. Une analyse de sang révéla un taux de vitamine B1 trop faible.
Jean-Claude reçut des compléments réguliers de vitamine B1 et des repas livrés à domicile permirent d'améliorer son alimentation. Grâce aux réunions des Alcooliques anonymes et à un soutien psychologique, il cessa de boire et reprit du poids. Un an plus tard, Jean-Claude a repris goût à la vie.