Stress ou anxiété : les plantes et aliments pour les gérer

prévenir l’anxiété
Un état anxieux peut se traduire par la manifestation excessive ou prolongée des symptômes suivants :

  Peur ou appréhension
  Troubles du sommeil
  Signes physiques : respiration difficile, accélération du rythme cardiaque, sensation d’oppression, vertiges et nausées
  Accès de panique
•  Tremblements
  Pâleur
  Suées
•  Essoufflement

Attention danger : l’anxiété peut devenir handicapante 

L’anxiété est une réaction normale de l’organisme face au danger. Ce sentiment de peur entraîne la libération d’hormones du type adrénaline ou cortisol, qui nous permettent de réagir vite et bien en cas de danger ou de menace. 
Si la cause exacte de l’anxiété reste inconnue, antécédents familiaux et mauvaise estime de soi accroissent les risques. 

Quels sont les symptômes des accès de peur panique ?

Lorsque l’anxiété se fait excessive ou irrationnelle, elle peut provoquer des accès de peur panique qui s’accompagnent de manifestations physiques gênantes, suées, accélération du rythme cardiaque, difficultés respiratoires… Elles peuvent aller jusqu’à perturber la vie quotidienne. 

Quelles sont les différentes formes que peut prendre l’anxiété ?

L’anxiété peut prendre plusieurs formes.
-  L’anxiété généralisée est une maladie quasi permanente. Non traitée, elle peut conduire à un processus d’isolement, le patient cherchant à éviter les situations susceptibles de déclencher une crise, voire à une dépression.
- La phobie a pour objet une situation bien précise : par exemple la foule avec l’agoraphobie ou l’enfermement dans les cas de claustrophobie,
- Le trouble anxieux se focalise sur une chose en particulier tels les serpents ou araignées,
- Le stress post-traumatique apparaît à la suite d’un événement traumatisant et peut perdurer des années.


Les facteurs déclenchants de l’anxiété ne sont pas toujours faciles à identifier 


- Dans le cas de l’anxiété généralisée, la peur, quasi permanente, est provoquée par des choses souvent irrationnelles ou mineures. 
- Les personnes sujettes au trouble panique, quant à elles, ont souvent des crises de peur panique dans des situations jugées inoffensives par le plus grand nombre. 
- Le trouble obsessionnel compulsif, lui, se caractérise par des rituels mentaux ou comportementaux, comme se laver sans cesse les mains, pour se rassurer. Le sujet a parfois conscience que ses rituels sont excessifs, jusqu’à entraver sa vie sociale.

Que faire pour prévenir l’anxiété ?

Si l’anxiété commence à perturber votre quotidien, faites-vous aider. Le traitement, variable selon les cas, pourra consister en :

  des séances de relaxation : méditation, yoga, massages…,
  une psychothérapie auprès d’un professionnel,
  une activité physique régulière : natation, marche rapide…,
  la prise d’antidépresseurs ou de tranquillisants,
  une alimentation équilibrée riche en magnésium.

Les méthodes et thérapies qui peuvent aider à combattre l’anxiété

La thérapie cognitive comportementale permet de modifier les schémas de pensée générant anxiété et troubles du comportement. Adressez-vous à un professionnel formé à ces techniques.
Les méthodes de relaxation axées sur la méditation ou la respiration apaisent tensions et anxiété, et améliorent le sommeil, tout comme les séances de massage ou d’acupuncture. 

Une activité physique régulière (du type natation, jogging ou marche rapide) permet de maîtriser les accès de mauvaise humeur et d’anxiété. 

Parfois, un traitement médicamenteux temporaire est prescrit. 

Un meilleur équilibre alimentaire pour lutter contre l’anxiété 

Prenez des repas et des en-cas légers et réguliers, essentiellement composés d’aliments à IG faible, pour mieux réguler votre glycémie. Ayez une alimentation équilibrée, pour éviter toute carence en vitamines et minéraux importants. Les aliments à index glycémique faible aideront aussi à réguler la glycémie. 
 

Les aliments à privilégier contre l’anxiété


Mangez du poisson gras ou des fruits de mer 2 à 3 fois par semaine, ou bien d’autres sources d’oméga-3 : graines ou huile de lin, produits à base de soja ou fruits secs.

Mangez 3 portions de légumes et 2 à 3 portions de fruits par jour.  

Privilégiez les aliments riches en magnésium qui  ont un effet apaisant et participent à la réduction du stress et de l’anxiété : 
- céréales complètes : pain et céréales complets, avoine, orge, riz brun, millet, quinoa, boulgour, sarrasin,
- légumes secs, légumes à feuilles vert foncé, produits à base de soja, fruits secs et graines du type pois chiches, amandes, graines de potiron…

 

Les aliments à éviter ou à éliminer pour éviter l’anxiété 

-  La caféine : café, thé, cola, boissons énergisantes et chocolat. Ils peuvent entraîner agitation et difficultés d’endormissement. Préférez les tisanes et l’eau au café et au thé.

-  L’alcool : pas plus de 3 verres de vin par jour pour les hommes et 2 verres pour les femmes. L’alcool perturbe le sommeil et possède des effets dépresseurs.

-  Les céréales raffinées : pain blanc, biscuits, céréales de petit-déjeuner très raffinées, pâtisseries, gâteaux. 


© MMIX International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20019

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.