L'alimentation anti-dépression saisonnière

L’alimentation primordiale pour éviter une dépression
La dépression résulte d’un déséquilibre neurochimique ou hormonal qui affecte le fonctionnement du cerveau, entraînant une profonde tristesse, un désintérêt pour la vie et un sentiment d’infériorité. 

Contrairement aux moments difficiles que nous traversons tous, la dépression peut durer des mois. Il en existe différents types, dont la dépression réactionnelle et la dépression hivernale.

Identifier les 10 symptômes de la dépression

•  Fréquentes crises de larmes, généralement injustifiées
  Sentiment d’infériorité ou d’inutilité
  Sautes d’humeur qui peuvent s’améliorer en fin de journée
  Sommeil perturbé, réveil matinal
  Perte de concentration et de mémoire
  Perte d’appétit et de poids
  Tristesse profonde
•  Désintérêt pour la vie
•  Irritabilité
  Anxiété

Quelles sont les personnes qui souffrent le plus souvent de dépression ?

Les personnes entre 20 et 50 ans sont les plus touchées par la dépression, même si des sujets plus jeunes ou plus âgés peuvent en souffrir, particulièrement après 65 ans. 

Certaines personnes sont plus sujettes à la dépression que d’autres. Celles qui ont un parent dépressif ont huit fois plus de risques de le devenir à leur tour.

Les femmes sont deux fois plus touchées que les hommes, peut-être parce que ces derniers sont moins enclins à accepter cet état.

Qu’est-ce qui cause la dépression en général ?

Les études démontrent que les causes de la dépression sont souvent multiples. Un choc émotionnel soudain ou un stress de longue durée peuvent provoquer une dépression.

Le manque de certains nutriments, la prise de médicaments ou de drogues, la consommation excessive d’alcool et de café ainsi que le tabagisme peuvent contribuer à un état dépressif. 
Un dérèglement de la thyroïde peut aussi jouer sur l’hume
ur. 

Des plantes et médicaments pour traiter certaines dépressions

Si certaines personnes peuvent surmonter d’elles-mêmes leur état dépressif, d’autres ont besoin de se faire aider. 

Des recherches ont démontré l’effet bénéfique de certaines plantes dans les cas de dépression modérée. Il est recommandé de consulter son médecin avant de prendre ce genre d’initiative, pour éviter d’éventuelles interactions avec d’autres remèdes ou médicaments.

Dans des cas aigus, heureusement rares, une dépression non traitée peut entraîner un suicide. Le traitement classique consiste en une psychothérapie, parfois appuyée par la prise d’antidépresseurs, qui aident les malades à prendre du recul et à analyser leurs problèmes plus sereinement. 

Les médecins exigent généralement de suivre l’évolution des patients pendant toute la durée de leur traitement, ou au moins jusqu’à six mois après la constatation d’une nette amélioration de leur état. Il est primordial d’effectuer un sevrage progressif des antidépresseurs.


Changez de mode de vie pour sortir de la spirale de la dépression 

  Profitez au maximum de la lumière du jour.

  Pratiquez une activité physique régulière. L’exercice contribue à la sécrétion d’une substance euphorisante, l’endorphine. Si l’exercice physique vous rebute, optez plutôt pour la marche ou la natation.
•  Reposez-vous et relaxez-vous, pratiquez le yoga.

•  Pour vous sentir mieux, agissez positivement. Ne vous repliez pas sur vous-même,  partagez ce que vous ressentez avec quelqu’un de confiance. Si vous hésitez à vous livrer, essayez de tenir un journal pour prendre du recul.

  Essayez de vous reposer, même si vous ne dormez pas. Distrayez-vous en regardant 
la télé, en écoutant la radio ou en prenant un bon livre.

  Il est important de bien se nourrir et de manger même lorsqu’on n’éprouve pas la sensation de faim. Une alimentation désordonnée prive le corps des vitamines et des minéraux dont il a besoin, ce qui peut entraîner l’aggravation d’un état dépressif.

L’alimentation pour que la dépression ne s’impose pas dans votre vie

Un régime équilibré, riche en fruits et en légumes frais, est fortement recommandé pour éviter les carences en vitamines et minéraux. 

  Mangez plus de sucres lents, comme les flocons d’avoine, les légumes secs, les fruits et légumes frais riches en fibres solubles, qui aident à stabiliser la glycémie.

•  Évitez l’alcool, le tabac et les drogues, sous quelque forme que ce soit. Ils peuvent aggraver une dépression et ne pas faire bon ménage avec les antidépresseurs ou les anxiolytiques.

Les aliments à manger et éviter pour la dépression

Mangez plus de :
  Poissons gras de type saumon, thon ou maquereau, pour assurer votre dose d’acides gras oméga-3. Ils contribuent à surmonter la dépression.
  Céréales complètes, les légumes secs et autres aliments riches en vitamines B1 et B2 : ils aident à réguler les sautes d’humeur.
•  Bananes, riches en tryptophane, que l’organisme convertit en une substance chimique euphorisante, la sérotonine.
  Noix du Brésil et cacao : riches en sélénium, ils stimulent le fonctionnement du cerveau. 

Evitez :
  L’alcool et la caféine, qui interfèrent avec les substances produites par le cerveau et peuvent induire un état dépressif.
  Les aliments très sucrés ou caloriques, sans valeur nutritive, qui modifient le taux 
de sucre dans le sang et peuvent causer des sautes d’humeur.  

 

 © MMVIII International Masters Publishers AB
C’est Bon pour Vous ! IMP Sarl – ISBN : 978-2-84507-264-0
FR P H400 20006
 

En poursuivant votre navigation sur notre site et/ou en ouvrant nos communications directes, vous acceptez l’utilisation de cookies, y compris de partenaires tiers, pour réaliser des statistiques de visites,  pour partager les contenus sur les réseaux sociaux et pour effectuer des études afin d'optimiser le contenu de notre site.  En savoir plus et paramétrer les cookies.