Qu'est-ce que la ronronthérapie ?

Entendez-vous les ronrons du bonheur ? 

Écouter des ronrons entraîne la production de sérotonine. Cette hormone du bonheur est impliquée dans la qualité de notre sommeil et de notre humeur. 

Le ronronnement du chat réveille les récepteurs du bonheur situés sous notre peau, Chat alors !

En France, c’est Jean-Yves Gauchet, vétérinaire à Toulouse, qui a lancé le concept de la ronronthérapie en 2002 : « Le ronronnement joue un peu le rôle de la madeleine de Proust : il fait remonter des émotions anciennes, ce qui apaise. »  

Etonnant : des vibrations qui auraient un pouvoir de guérison  

Jean-Yves Gauchet a observé des statistiques bluffantes : suite à des lésions ou des fractures, les chats guérissent cinq fois plus vite que les chiens et retrouvent la forme trois fois plus vite.  Leur secret ?  Leur ronronnement qui émet une vibration sonore basse fréquence, de 25 à 50 Hertz.  Le ronronnement du chat a d’abord été créé pour lui-même :  afin de se « réparer » !

Car s’il vibre de bonheur en s’endormant, le chat le fait d’abord quand il est blessé, malade, ou au moment de mettre bas : les ondes accélèrent le phénomène de cicatrisation. On ne s’étonne pas alors d’apprendre que ces basses fréquences sont utilisées par les kinés, les orthopédistes, et en médecine du sport pour les blessures osseuses et la cicatrisation.  
 
Des ronrons pour récupérer du jetlag
  On s’est aperçu que les vibrations aident aussi à réduire la fatigue liée au décalage horaire.  Des applications sur smartphone ont même été conçues pour pouvoir emporter un chat dans sa poche... Leur but ? Aider à récupérer le bon rythme plus rapidement grâce à une savante association de ronrons enregistrés, certains conseils diététiques (notamment manger des noix), et la diffusion d’une lumière générant la production de mélatonine.
 
 
Le chat rentre à l'hôpital
  Les établissements de santé (hôpitaux psychiatriques, maisons de retraite, etc.) incluent de plus en plus les chats dans leurs programmes de zoothérapie qui consistent à mettre en contact malades et animaux domestiques.  Le chat change le rapport à la réalité des personnes dépendantes ou hospitalisées. Il a été observé qu’il pouvait aller jusqu'à les réveiller de leur torpeur et les raccrocher à nouveau à la vie. 
 
 
Le chat prend le chemin de l'école
  La ronronthérapie a été testée pour la première fois en 2018 dans une école française : 10 chats se promenaient en liberté toute la journée dans les classes.  Grâce aux animaux, les élèves ont appris à avoir davantage confiance en eux et à se maîtriser. Les enseignants aussi ont apprécié les va-et-vient des animaux pendant les cours : « On ne passe pas la journée à faire la police, les chats détendent les élèves. » 
 
 
Les bars à chats
  Un thé, un chat et l’addition s’il vous plaît. Très populaires au Japon, les bars à chats fleurissent aujourd’hui en Europe et en France. On peut y boire et manger, en compagnie des félins. Avant de s'y installer, il faut montrer patte blanche. Hygiène irréprochable et code de bonne conduite à respecter ! Interdiction de déranger les occupants qui sont chez eux dans l'établissement